Search

Info

Config

  • français

    Version française du site

  • english

    English version

  • japan

    Quelques pages en japonais

  • rss

    Abonnement aux flux RSS du site

  • news

    Recevez gratuitement les news de Tourrettes dans votre boite mail

  • Changer la taille du texte

Newsletter du 14/05/2012

Tourrettes sur loup

Newsletter du 14/05/2012

Théâtre: 'boeing-boeing' Annulé

Dimanche 20 mai 2012
Salle des fêtes

Annulé
suite à un incident survenu à un des acteurs

ann

La Cie Russa Lux dans  « boeing-boeing »
de Marc Camoletti

à 17h
Entrée: 6 €
Réservation:

La compagnie « Russa Lux » a été désignée meilleure troupe pour son interprétation de la pièce « Boeing Boeing » au festival des 16ème Rencontres de Théâtre Amateur en novembre 2011 à l’Espace Léonard de Vinci de Mandelieu-La Napoule.

voir un extrait

Boeing-boeing est la pièce française la plus jouée dans le monde, elle atteint un record de plus de 10 000 représentations.

L'histoire...
Comment Bernard, un célibataire volage, peut entretenir trois relations amoureuses en même temps, dans le même appartement, sans que l'une de ses fiancées ne découvre la présence des autres?
Mais pour accomplir une mission aussi ardue, il faut suivre le plan: trouver des jeunes célibataires parmi le personnel d'hôtesses de l'air de compagnies aériennes différentes, qui n'ont jamais les mêmes horaires. Pas bête.
Mais quand Bernard accueille à Paris son ami Robert de St-Hyacinthe et l'invite à s'installer chez lui pour une semaine pour lui montrer l'efficacité de son plan, naturellement, tout bascule!
L'Américaine qui devait quitter pour les États-Unis revient d'urgence à Paris à cause d'une tempête; l'Espagnole  qui ne faisait qu'une petite escale de quelques heures dans la capitale française doit finalement rester et l'Allemande qui devait arriver tard en soirée fait une belle surprise ê son amoureux en débarquant à l'appartement en après-midi. S'ensuivent quiproquos, claquages de portes, courses folles et sorties effrénées sous les yeux amusés de Robert et le regard exaspéré de la bonne