Search

Info

Config

  • français

    Version française du site

  • english

    English version

  • japan

    Quelques pages en japonais

  • rss

    Abonnement aux flux RSS du site

  • news

    Recevez gratuitement les news de Tourrettes dans votre boite mail

  • Changer la taille du texte

[Archives] - Alertes

Vigilance importation
Xylella fastidiosa

Permanent

Devant l’émergence de foyers - région des Pouilles au Sud de l’Italie - de présence de la bactérie Xylella fastidiosa qui fait dépérir les oliviers, les agrumes, la vigne, le laurier-rose et près de 200 espèces végétales, il convient de renforcer la vigilance. Pour l’instant aucun foyer na été détecté en France. Toutefois, en cas de suspicion, alertez les services régionaux chargés de la protection des végétaux.

Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt
Service Régional de l’alimentation
04.13.59.36.00
draaf-paca@agriculture.gouv.fr

Renforcer la vigilance sur les cultures sensibles à cette bactérie réglementée, présente dans le Sud de l'Italie

Plusieurs insectes vecteurs et plantes hôtes concernés X. fastidiosa est une bactérie nuisible sur 200 espèces végétales environ, appartenant à 50 familles botaniques. Elle est transmise par des insectes insectes piqueurs-suceurs de sève. Ces cicadelles ou cercopes, notamment la philène spumeuse détectée en Italie, sont fréquents en cultures sensibles, mais ne sont pas forcément contaminants. En revanche, s'ils sont associés à des symptômes de dépérissement vasculaire sur des végétaux exposés à X. fastidiosa (olivier, laurier-rose, vigne, agrumes, amandier, abricotier, pêcher, prunier, avocatier, caféier, chêne, érable, orme, luzerne, tournesol...), des risques de contamination sont à craindre. Il est important de noter que les plantes peuvent être porteuses de la bactérie sans présenter de signe de maladie et que X. fastidiosa comprends plusieurs souches, dont la gamme d'hôtes, la virulence et l'expression des symptômes sont variables. Distribution géographique actuelle de la bactérie La bactérie X. fastidiosa est présente au niveau du continent américain et à Taïwan. Elle a été introduite dans le Sud de l'Italie (plusieurs foyers signalés dans la région des Pouilles). Actuellement, aucun foyer n'a été détecté en France.
Que faire en cas de suspicion de détection de X. fastidiosa ? X. fastidiosa est un organisme de lutte obligatoire en tout temps et en tout lieu au sein de l'Union européenne. Le seul moyen de lutte est l'arrachage des végétaux contaminés. En anticipation des mesures qui seront prises au niveau européen, et face à la gravité de la menace. la France a publié un arrêté ministériel le 2 avril 2015 destiné à prévenir l'introduction de la bactérie. Ainsi, l'importation en France de végétaux sensibles à Xyllela fastidiosa et provenant de zones touchées par la bactérie est interdite. Cette interdiction concerne les échanges intra-européens depuis la région des Pouilles et les importations issues des zones infectées des pays tiers concernés. Ainsi, il est vivement recommandé de renforcer vos observations sur les végétaux indiqués en annexe de l'arrêté ministériel et de repérer des symptômes de dépérissement qui vous semblent anormaux. En cas de suspicion, alerter tes services régionaux chargés de la protection des végétaux - SR AL .

Pour en savoir plus, consulter

Les nécroses de l'apex des feuilles d'un olivier traduisent une rupture d'alimentation en sève. Dans ce cas, elles sont dues à l'altération des tissus vasculaires par X. fastidiosa. Mais de tels symptômes peuvent prêter à confusion lors d'un diagnostic avec une cause abiotique ou une autre affection d'origine biotique.

Le brunissement des tissus vasculaires par X. fastidiosa est visible sur le bois après une coupe transversale de branche. Attention, on peut le confondre avec d'autres maladies vasculaires comme la verticilliose ou la graphiose de l'orme. Ce type de dégât peut également résulter d'un complexe parasitaire formé par la bactériose avec d'autres agents pathogènes. En cas de doute, contacter le SRAL. Seul un laboratoire d'analyses phytosanitaires agréé peut Identifier officiellement cette bactérie réglementée.